Journée Internationale des Droits des Femmes

« Destins de femmes. Elles – c’est nous »

Comme tous les ans, Radios Libres en Périgord s’inscrit pleinement dans le Mois du droit des femmes mis en place par les mairies de Périgueux et Coulounieix –Chamiers avec l’aide de nombreuses associations, en se faisant l’écho de tous les événements se déroulant sur Périgueux et son agglomération, et en donnant la parole aux différentes structures organisatrices.

 

Le 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, RLP propose une programmation spéciale intitulée « Destins de femmes. Elles – c’est nous ».

 

D’ici ou d’ailleurs, du milieu institutionnel, politique, associatif, artistique… ou simples citoyennes, nous donnons la parole aux femmes, et nous parlons d’elle. Les auditeurs seront dans l’ambiance dès 8 h avec « le droits des femmes avec le site internet EVA24 », Valérie De Pauw, déléguée départementale aux droits des femmes, le programme ville de Périgueux, les animations par la commune de Coulounieix-Chamiers et un entretien avec la CGT éducation sur l’accueil des enfants ukrainiens par l’éducation nationale. Avec notre invitée Nelly Sanchez on parlera du premier club féminin de gastronomie française né dans les années 30.

Et toute la journée se déroulera sur la même veine : qu’il s’agisse des jardins, des expositions, de la musique, de l’éducation (IUT et collège), du sport, des contes africains, de la cuisine, de la littérature, de l’Occitanie ou de l’Amérique Latine, tous ces thèmes abordés dans nos chroniques habituelles seront déclinées à travers la femme, son regard ou ses actions.

 

Un « Regard croisé spécial 8 mars » donnera la parole à deux jeunes périgourdine, l’une encore mineure et l’autre juste majeure, et à l’association Femmes Solidaires. Puis une femme colombienne et l’ambassadrice de Palestine en France, Hala Abou Hassira nous dévoileront comment on célèbre le 8 mars dans leurs pays. Enfin Marie-Claude Varaillas, sénatrice communiste de la Dordogne, alertera sur la situation des femmes ukrainiennes fuyant leur pays en proie à la guerre.

Spread the love